Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 juillet 2011

La couture à l'oeuvre

Après quelques jours à Paris, avant de reprendre le train pour Caen j’ai filé in extremis au musée Bourdelle pour visiter l’expo des robes de Madame Grès, dont c’était le dernier jour. En fait de dernier jour, l’exposition est prolongée pendant un mois et je n’ai qu’une chose à dire : allez-y ! Courez, volez, même si la haute couture n’est pas votre priorité.

Dans le très beau musée Bourdelle, que j’ai découvert par la même occasion, la cohabitation des œuvres du sculpteur et de la couturière fonctionne étonnamment bien. Une robe orange illumine l’atelier de l’artiste, tandis qu’une toile de robe du soir semble prête à s’envoler au pied des sculptures monumentales d'Antoine Bourdelle. 

grèsbourdelle.jpg

80 robes sont exposées, et, s’il est interdit de les toucher on peut néanmoins en faire le tour  à loisir et s’en approcher dangereusement sans qu’aucun gardien ne fasse trop de zèle… Madame Grès aurait voulu être sculpteur, "pour moi, c’est la même chose de travailler le tissu ou la pierre" disait-elle. Effectivement, des coupes intemporelles, originales et plus modernes que jamais aux drapés déconcertants, en passant par de belles couleurs franches et audacieuses, on ne peut qu’admirer la technique quasi architecturale et se désoler de n’avoir pas ce génie…

grèsbourdelle (1).jpg

« Grès déteste couper le tissu et utilise un jersey de grande largeur, spécialement fabriqué pour elle à partir des années 1960 par Racine. Les ouvrières spécialisées, appelées « drapeuses » réduisent donc, grâce à cette technique, le lé de 280cm de large à 7cm seulement. Cette technique incroyable explique la très grande envergure des jupes qui atteignent parfois 21 mètres de circonférence. »

grèsbourdelle (2).jpg

Madame Grès, la couture à l’œuvre, au musée Bourdelle, prolongée jusqu’au 28 août. Prévoir du temps pour tout bien lire et admirer et voir la vidéo, moi je l’ai fait en courant en une heure et demie! La page de l'expo, ici, et un bon résumé du travail de la couturière .

Commentaires

En neuf ans de vie à Paris durant lesquels j'ai pourtant bien profité des lieux culturels, je ne suis jamais allé au musée Bourdelle !

Écrit par : Cristophe | lundi, 25 juillet 2011

Incroyable, c'est magnifique... réduire 280cm en 7cm, quel travail!

Écrit par : weriem | lundi, 25 juillet 2011

c'est absolument magnifique et si intemporel...
au fait tu ne m'aurais pas oublié ;)

Écrit par : bisoudoudou | mardi, 26 juillet 2011

maintenant je sais pourquoi on parle de doigts de fée...............

Écrit par : liliane | jeudi, 28 juillet 2011

Oh la la, mais Mazelle Paillette, pourquoi vous me donnez envie d'aller voir des expos qui sont loin ??? Merci !

Écrit par : BrightEyedMum | lundi, 01 août 2011

Coucou Gina ! Me revoilà ! Je compte t'écrire bientôt, en attendant je t'embrasse !

Écrit par : couac couac | vendredi, 05 août 2011

Nous sommes la Déesse Originelle; Des Êtres Hautement Évoluées sur le plan Spirituel; Les Déesses suivantes; Lima Divinité Incarnée; Frigg Divinité Incarnée; Admée Divinité Incarnée; Épona Divinité Incarnée; Ishtar Divinité Incarnée; Sekhmet Divinité Incarnée; Lao-Tseu Divinité Incarnée; Tara Blanche Divinité Incarnée; Amaterasu Divinité Incarnée; Kali Divinité Incarnée; Marie Divinité Incarnée; Manat Divinité Incarnée; Odin Divinité Incarnée; Poséidon Divinité Incarnée; Nous sommes en Âmemour avec Toi

Écrit par : Poséidon | vendredi, 13 janvier 2012

Écrire un commentaire